Comment choisir le moteur adapté à son portail ?

Nous ne pouvons que vous encourager à motoriser votre portail : le portail motorisé est un vrai gain de confort. Par ailleurs, le moteur doit être adapté au portail. Dans le cas où vous souhaitez motoriser un portail, il est donc important de sélectionner le moteur avec soin.

Partager

Moteur pour portail

Le portail motorisé : un plus pour votre maison

Il est 8h du matin. Il pleut. Vous n’avez pas envie de vous mouiller. Cas de figure 1 : vous allez ouvrir votre portail sous la pluie. Cas de figure 2 : votre portail est motorisé, vous attrapez la télécommande et regardez votre portail s’ouvrir au chaud depuis votre voiture.
Et oui ! Plus qu’une lubie, le portail motorisé améliore le quotidien et revêt de nombreux avantages. Sécurité renforcée de votre domicile, gain de temps et d’intimité… Nous vous dévoilons tous son intérêt dans notre top 5 des raisons d’installer un portail motorisé.

Les types de motorisation du portail

Tous les portails motorisés sont électriques, il existe néanmoins différents automatismes d’ouverture.

  • La motorisation à bras articulés : réservée exclusivement au portail battant, la motorisation à bras articulés est un incontournable : il s’agit de l‘automatisme le plus courant. Il fonctionne à l’image d’un bras humain qui vient pousser ou reculer le battant du portail. Les bras articulés sont cependant encombrants, leur mouvement nécessite un espace plus important que les autres automatismes. C’est aussi la solution la moins esthétique.
  • La motorisation à vérins : cette motorisation existe en technologie hydraulique ou électromécanique. Plus compactes et discrets que les bras articulés, les vérins exercent une forte pression sur les gonds du portail et le portail lui-même, c’est pourquoi ils sont davantage adaptés aux portails résistants.
  • La motorisation à roues : comme la motorisation à bras articulés et à vérins, la motorisation à roues se trouve sur les portails à ouverture à battants : des roues à capteurs électroniques sont placées sur chaque vantail, ce qui permet au portail de s’ouvrir.
  • La motorisation à crémaillère : elle concerne les portails coulissants. Une tige avec crans est fixée tout le long du bas du portail et est raccordée à une roue crantée, appelée pignon, au niveau du moteur. On retrouve la crémaillère en nylon ou en acier. L’acier est adapté aux portails lourds, mais il demande à être graissé régulièrement. Quant au nylon, il est recommandé pour les portails à poids faible, il a l’avantage de ne pas requérir de graissage.

La motorisation et le moteur : les questions à se poser

Pour envisager la motorisation et le moteur le plus adapté à son portail, il est fondamental de se poser les bonnes questions :

Dans quel état est mon portail ? Pour motoriser son portail, il est impératif qu’il soit en bon état. Vérifiez au préalable son état général : les vantaux sont-ils déformés ? Est-il droit ? Frotte-t-il contre le sol à l’ouverture ? Et les gonds : sont-ils rongés par la rouille ?
Dans le cas où un élément serait mal en point, il est préférable de renoncer à motoriser votre portail. Tournez-vous vers l’achat d’un nouveau portail avec motorisation intégrée.

Dans quel état se trouve l’installation électrique ? Une installation électrique en bonne est due forme est indispensable, pour des raisons de sécurité avant tout.
L’installation doit comporter une bonne “terre” et être protégée par un disjoncteur différentiel de 30 mA et un disjoncteur ou fusible de 10A en suivant la norme NF C15 100.
Si vous n’avez pas d’installation électrique, la solution la plus simple est d’opter pour la motorisation solaire. Rendez-vous sur notre article dédié pour en savoir plus sur la motorisation solaire.

Quel est le matériau de mon portail ? Sont poids et la dimension des vantaux ? Comme évoqué précédemment, le poids du portail va déterminer l’automatisme à installer sur le portail. Pour un portail battant léger, en PVC ou aluminium, on optera pour une motorisation à bras articulés. Pour un portail lourd, aux grandes dimensions ou en acier, la motorisation à vérin hydraulique est la plus adaptée.

Quelle puissance de moteur choisir ? Vous avez le choix entre une puissance de 12V, 24V et 230V :

  • Le 12V et 24V : cette tension est suffisante pour des portails de petites à moyennes tailles et qui fonctionnent avec une motorisation à bras articulés ou vérins électromécaniques. Elle est recommandée pour des portails qui sont amenés à être souvent sollicités.
  • Le 230V : tension plus élevée, elle est pour des portails à motorisation hydraulique, c’est-à-dire de grande taille ou lourds. Sachez que la motorisation solaire n’est pas compatible avec un moteur fonctionnant en 230V.

 

Quelles sont les conditions environnementales ? Ces dernières ont une incidence sur le type de motorisation et le moteur choisir. Une région venteuse ou une région soumise à des températures négatives nécessitent une puissance importante.

Bon à savoir : le feu clignotant est obligatoire sur les portails dont l’ouverture donne sur la voie publique. Pensez-y si vous êtes dans cette configuration.

Découvrez nos modèles de portail coulissant autoportant motorisé à 1 vantail ou 2 vantaux !

Actualités

Remplacer son vieux portail par un portail aluminium
19 avril 2022

Remplacer un portail ancien par un portail aluminium

Pourquoi vous devriez considérer le portail alu pour remplacer votre vieux portail

Lire l'article
Déclaration préalable de travaux pour installation d'un portail
11 avril 2022

Portail : remplir sa déclaration préalable de travaux

On vous en dit plus sur cette formalité administrative.

Lire l'article
Portail en bord de mer
21 février 2022

Je vis en bord de mer : quel portail choisir ?

Le bord de mer est délicat.

Lire l'article
NEWSLETTER